A way to reach out

Pensées

♦ En début de semaine, je me suis levée tôt et je suis allée à Furet du Nord. Je voulais acheter une bande dessinée. En m’habillant, je me suis demandée si cette BD me serait utile, et non. Mais j’en avais envie. En ce moment, je dépense beaucoup. En fait, je dépense ce que j’avais économisé pour le voyage. Malin… Je sais que dépenser de l’argent pour se sentir mieux, c’est dangereux. Bon… Je ne dépense pas non plus une quantité astronomique d’argent, c’est juste que je n’ai pas dépensé autant depuis très longtemps, il y a une impression d’étrangeté. Donc cette bande dessinée me faisait plaisir mais elle ne m’était pas utile… Je me suis toujours dit que j’aimerai avoir de l’argent pour ne pas à avoir à économiser quand je veux acheter quelque chose qui me plait sur le moment. Fondamentalement, je ne dépense pas beaucoup parce que je me désintéresse rapidement. Parfois que je me fais toute une histoire pour acheter un objet, j’économise pendant longtemps et une fois arrivée devant l’objet en question… Je pars sans me retourner.
J’ai pensé : "l’argent rend enfant", en ce qui me concerne en tout cas. Un adulte n’achète pas autant d’articles inutiles. Moi… Je n’achète que ça. Je veux un plaisir spontané. Je me dis aussi que si un jour je devais choisir entre un paquet de pâtes et des clopes, je me rendrais certainement dans un tabac. Ma mère a raison, je ne mesure pas la valeur de l’argent. Pour moi, c’est comme un jeux. Je suppose que ma vision changera quand je vais devoir gagner mon propre salaire pour vivre. Je n’ai pas hâte, ça n’a pas l’air drôle.

J’ai envie d’aller me baigner dans une rivière avec mon Amie. Je ne sais pas si elle acceptera. J’ai envie d’aller me baigner… J’ai envie de me sentir comme une nymphe.

Hier, mon coq nain est tombé de son perchoir et il s’est tenu en équilibre sur une lampe accrochée au mur. J’étais en bas. Je l’ai appelé en tendant mon bras et il a sauté. Il m’a fait confiance. J’étais vraiment heureuse. Je l’ai depuis qu’il est poussin (on pensait que c’était une future poule) et il va avoir un an. J’avais l’habitude de dormir avec lui au soleil, je lui ai donné à manger à la main, il vient en courant quand je l’appelle. Depuis peu, il m’attaque très férocement alors j’ai pris des précautions et à force d’observations, je sais quand est-ce qu’il s’apprête à me sauter dessus et je le chasse. Maintenant, il me suit de près en respectant une certaine distance même si ses mauvaises habitudes sont tenaces. J’aime beaucoup cet animal. Il s’endors dans mes bras et quand je le porte, il n’a pas peur, il sait que je ne le lâcherai pas. Mes parents veulent s’en débarrasser dans une ferme. Evidemment, ça n’arrivera pas. Il lui reste approximativement neuf ans à vivre. Je compte m’en aller bien avant, et il viendra avec moi. J’ai aussi un lapin, mais je ne m’inquiète pas trop pour lui parce que tout le monde l’adore. Il a 52 ans en âge humain. Il a un nom stupide que lui a donné mon frère, moi je voulais l’appeler Kaya, ou quelque chose qui commence par un K. Il se nomme Donuts.