A way to reach out

Germination

♦ Hier, moment difficile. Je n’ai pas trop envie d’en parler ici mais je me suis confiée à mon Amie, rapidement à A. Si tu te reconnais, si tu me lis toujours ici… Ne m’en veux pas trop. Il y a simplement des choses dont je ne peux pas parler sans contexte, sans qu’on ne se soit vues réellement.
Un événement compliqué, donc. Qu’est-ce que je peux raconter dessus si je ne peux pas le décrire ? J’ai essayé de gérer et… J’ai vraiment fait n’importe quoi du mieux que je pouvais. Oui, c’est l’expression parfaite.
Il faut que je me remette à écrire sur mon journal manuscrit… Rien que pour décrire l’évolution de mes nouvelles résolutions, dans l’ordre :
- Ne plus fumer de tabac
- Devenir végétarienne
- Me diriger vers un mode de vie zéro déchet
C’est rarissime de me voir avec autant de résolutions, c’est pas un truc que je fait d’habitude… Ni au Nouvel An, ni à mon anniversaire, je n’attends pas non plus un lundi.
J’ai arrêté de fumer un jeudi, étonnamment c’est pas aussi difficile que je le pensais. En même temps, avec le confinement j’étais dans l’incapacité de fumer ou alors rarement parce que mes parents m’auraient vu. Sans compter que la cigarette commençait à me donner envie de v*mir et je fumais même si j’avais cette aversion. En quelque sorte, j’ai flairé le point de non-retour. J’ai eu quelques effets secondaires parce que j’ai recommencé à fumer régulièrement depuis un mois et demi, mais même si je fumais depuis bientôt deux ans, c’est possible. Ah, ça change un message d’espoir de temps en temps ! Même si vous fumez depuis des années, on peut arrêter. Mon déclic ? Quelques chansons mais surtout mon père fumeur depuis des dizaines d’années qui retente sa chance une troisième fois. Son déclic à lui ? Un infarctus évité de justesse et un séjour à l’hôpital, moins joyeux mais tout aussi efficace.
Devenir végétarienne, c’est la suite logique… Un mode de vie que je voulais adopter depuis longtemps. Je ne sais pas vraiment ce qui m’en a empêché de le suivre parce que je n’aime pas la viande plus que ça. C’est peut-être parce que M ne cuisine pas beaucoup de légumes (surtout des féculents et de la viande) et que je ne sais moi-même pas cuisiner, je dépends d’elle à ce niveau. C’est la suite logique de l’arrêt du tabac parce que j’ai cette pulsion de vie même si la lassitude est toujours présente (comme si ça ne se voyais pas assez sur mes anciens écrits…). Alors au fond, je peux avoir des idées noires mais ça ne m’empêchera pas d’essayer de nouvelles choses. Ah oui alors, pulsion de vie et un peu de curiosité ? Ça me va.
Et enfin le zéro déchet parce que ça fait des économies - tant mieux si ça a un impact écologique. J’ai besoin d’argent pour mon projet de vie. Ça m’évitera aussi d’avoir ce réflexe de dépenser toujours de l’argent dès que je me sens mal ou anxieuse. Je ne pense pas être addict au shopping (aaah, je déteste ce terme) mais j’ai clairement des comportements impulsifs néfastes. Un peu comme la cigarette en fait, ça me paraît une bonne idée jusqu’à ce que je le fasse sauf que reculer à la caisse ou à la moitié de la cigarette… Ça me fait me sentir encore plus pathétique.