A way to reach out

Eternal Youth is RŮDE

♦ J’ai récemment compris que je n’avais pas confiance en moi. C’est traduit dans une multitude de scènes quotidiennes et de pensées que j’ai normalisées. J’ai été très timide plus jeune et on me répétait que je n’avais pas confiance en moi, ce qui n’est pas faux d’ailleurs, mais j’ai intériorisé cette information comme l’unique cause de mon manque de confiance en moi. Aujourd’hui, je sais que ce n’est pas la seule même si je n’en ai pas vraiment déterminé l’origine. Je suis d’ailleurs beaucoup moins timide, mais cette maladie (j’ai appris que c’en était véritablement une) a été remplacé par un masque social dont je peine à me défaire depuis la troisième, ayant changé d’établissement à la fin de l’année, cassure avec le collège pour aller au lycée. J’ai encore changé en seconde, puis au milieu de ma première et en terminale j’ai carrément changé de filière… Pour le mieux, au moins je suis avec mon Amie… Que je m’apprête à quitter dès cette année pour aller dans un autre pays parce que je ne supporte plus la vie… Ici. Retourner vivre là-bas après plus d’une quinzaine d’année. Je sais vraiment pas ce que je suis en train de faire, surtout que j’ai un mauvais pressentiment à propos de ce rêve que j’idéalise beaucoup trop pour ne pas finir déçue.

Je ne sais pas franchement ce que j’essaie de fuir, ni pourquoi. Depuis le début du confinement, ça va. J’ai juste envie que ça dure indéfiniment, parce que ça va. Mais en même temps, puisque tout va bien, je n’ai à réfléchir sur rien. Pourtant, j’ai besoin de réfléchir. J’ai besoin de grandir à ma façon.
J’ai l’impression de stagner, de perdre mon temps, c’est affreux et malgré tout, même si je sais que je peux y faire quelque chose, j’ai peur d’aller trop loin et de ne pas pouvoir revenir à quand tout allait bien.

C’est bien d’avancer sans réfléchir parfois. C’est bien d’avoir des remords, plutôt que des regrets même si le cheminement est parallèle… Il me semble que je n’ai pas vraiment avancé autrement qu’en comptant sur la chance et mes acquis. C’est comme si je me jetais la balle en m’élançant après à sa poursuite. Ça n’a aucun sens… C’est juste efficace.