A way to reach out

Comme chien et chat

♦ J’ai eu mon BAC mention assez bien. Et dire que ce truc me promet d’avoir la paix pour au moins les vacances… Mais j’ai l’impression que c’est juste le début ? Ma mère me harcèle déjà pour le permis, ensuite je vais devoir réussir ma L1… Et encore, ce n’est que ce qui va arriver dans mon avenir proche. Je n’arrive pas à me réjouir parce que ce diplôme ne représente rien pour moi et c’est la porte ouverte à milles autres problèmes...
Aujourd’hui donc, je suis allée récupérer mon relevé de note et j’ai appris que mon amie devra passer les oraux de rattrapage. Je suis morte d’inquiétude à l’idée qu’elle doive redoubler parce que ça va définitivement miner son moral étant donné qu’elle va se retrouver seule. Demain matin, je l’accompagne à ses oraux. J’ai aussi rendez-vous avec ma nouvelle psy en début d’après-midi (troisième séance), et j’ai rendez-vous avec une infirmière psychiatrique au CMP après-demain à la même heure.
En rentrant, j’ai croisé ce chat noir que j’ai surnommé Neko ("chat" en japonais, oui je l’ai rencontré à une époque sombre de ma vie). Je la connais depuis que j’ai emménagé et elle miaule dès qu’elle me voit alors je l’aime bien. Je suis donc rentrée chez moi pour poser mes affaires et je suis retournée la voir. Parfois je passe vingt à trente minutes à la câliner quand j’ai du temps et c’était clairement mon idée. Comme d’habitude, elle vient se faire caresser en faisant des cercles autour de moi, elle ronronne puis elle s’allonge à côté d’un plant de pissenlit auquel elle se frotte. Parfois je m’adosse au mur et je continue de la caresser mais aujourd’hui j’étais en robe alors je me suis juste assise sur le trottoir à quelque centimètres d’elle. Soudain, je vois du coin de l’œil une forme humaine de petite taille qui arrive subitement. Je me lève et je vois une jeune fille caresser le félin. Naturellement, je lui explique que Neko apprécie les caresses sur sa "nuque" et sous son menton. Elle m’écoute plus ou moins et me demande mon nom, mon âge. On discute. Je n’ai pas tellement de mal à discuter avec les enfants, ils sont pragmatiques avec les inconnus, mais ce n’est pas pour autant que je suis très à l’aise alors j’ai dit à cette petite fille de bien prendre soin de Neko pour moi et je suis enfuie en courant.
Ah et puis avant ça, j’ai croisé un chien qui avait l’air abandonné alors je suis allée lui acheter de la nourriture mais quand je suis revenue, il n’était plus là, ni au alentours, ni plus loin. J’ai eu beaucoup de peine. Il avait l’air d’attendre quelqu’un mais la moitié de son dos était dégarni (sans poils) et il avait ce genre de dreadlocks qu’ont les chiens errants. Je repasserai demain vers la même heure. Il avait l’air si pitoyable… J’espère qu’il sera là.